INTERVIEW D'ETERNAM

 

par Christian Casimir
auteur et COMPOSITEUR de grand talent !

http://christiancasimir.apinc.org 

 

 

09/05/2003

 

 

ChristianC : "Eternam", par quoi le choix de ce surnom a-t-il été motivé ?
"Eternam", where does this alias come from ?

 

Eternam : Eternam me vient du fin fond de ma jeunesse, chez les jésuites d'Afrique du nord... tous les matin 5H30... Agnus Dei ... Dona nobis Pacem... De plus "ETERNAM" ouvre les horizons à ... l'infinie et ... éternellement. Voilà ... tout simplement !
Eternam is rooted in my childhood, when I was at the Jesuits'... every morning, 5:30 am... Agnus Dei ... Dona Nobis Pacem... Besides "ETERNAM" opens up horizons ... to the infinite and that ... eternally. That's simply it !

 

ChristianC : Comment définiriez-vous votre musique ?
What would you call your music ? 

 

Eternam : Ma musique est fortement inspirée (d'une façon purement cérébrale) par mon maître J. S. Bach. Elle se qualifierait comme "néo classique" ou "classique contemporaine". Je n'hésite pas à employer tous les instruments disponibles à ce jour, chose que mon maître n'aurait certainement pas hésité à faire s'il avait connu l'harmonica ou l'accordéon par exemple. De plus il est "l'inventeur" de la gamme tempérée et grâce à lui nous pouvons connaître les "symphoniques" et autres concertos...
My music is highly inspired from J.S., my master. It couls be called "neo-classical" or "contemporary classical" music. I never hesitate to make use of any instrument available nowadays, which my master would have done in his time, had he got to know the harmonica or the accordeon for instance.. Moreover he invented the "tempered scale", and we are fortunate to know the "symphonics" and other concertos thanks to him... 

 

Je n'hésite donc pas à joindre à mes compositions symphoniques des instruments contemporains tels que la guitare hard, l'accordéon et autres flûtes des Andes. Je ne suis pas bref, mais sur ce chemin là ... je suis assez intarissable... Voilà ... je pense avoir fait le tour !
So, I don't hesitate to incorporate contemporary instruments in my symphonies, such as the hard-rock guitar, the accordeon or panpipes from the Andes. I tarry a bit here, but on this subjet ... I can be quite inhexaustible... Well ... That must be it !

 

ChristianC : Quel a été votre parcours et y a-t-il eu des étapes décisives ?
What's been your carreer like and have there been important steps ?

 

Eternam : Mon père, médecin et violoniste, amoureux des grands romantiques (Wagner, Berlioz...) voulait absolument m'inculquer "l'amour" pour la musique, je pense que par bêtise et bravade (le jeunesse excuse parfois bien des choses) je les ai repoussés tous les deux, du moins dans cette voie-là. A sa mort, je n'avais que 13 ans, je me suis pris d'amour pour J. S. Bach qui a éveillé en moi des millions de tonnes de sensations que je ne connaissais pas ...
My father, a doctor and a violonist, who absolutely adored the most famous romantic musiciens (Wagner, Berlioz,...) had in mind to inculcate the "love" for music in me, and I rejected music and him, at least on this matter, I reckon out of stupidity and spirit of rebellion (you do such things when you are young !). I was only thirteen when he died, and I fell in love with J. S. Bach, who awakened million of tons of emotions in me that I didn't know about...

 

C'est là, et en honneur de mon père chéri, que je me suis lancé dans cette musique qui me colle à l'âme encore maintenant. En 9 mois (oui, une belle gestation), partant de rien, je réussis le concours d'entrée au conservatoire de musique de Strasbourg en classe d'orgue et ai pour professeur Monsieur Marc Schaeffer. Puis parcours classique si je puis dire, harmonie, fugue, contrepoint avec Monsieur Robert Pfrimmer et direction d'orchestre avec Monsieur Jean Martin. J'y ai passé les 7 plus belles années de ma jeunesse, côtoyant de grands maîtres, des "copains" qui devinrent eux même de "grands maîtres" et me suis dirigé vers la composition. Hélas mes premières pièces, enregistrées par Philips Music n'ont pas été diffusées car un petit "célèbre inconnu" n'a pas de chance en ce monde...
That's when I started to get into this music that is still deep-rooted in my soul today - in honour of my dear dad. Within nine months (a nice gestation !), starting from scratch, I passed the entrance exam for Strasbourg Music Conservatoire in organ studies and got Mr. Marc Schaeffer as a teacher. From then on, it followed the typical curriculum : harmony, fugue and counterpoint classes with Mr Robert Pfrimmer and conducting classes with Mr Jean Martin. I spent the seven nicest years of my youth there, encountering masters, friends who themselves became "masters" and I headed towards composition. Unfortunately my first musical pieces, which were recorded by Philips Music, were never broadcasted as a nice "unknown celebrity" has no chance in this world... Purely financial reasons made me stop music and law faculty and find a job that could give me enough money for my vital needs. I was caught in a trap : money, hierarchy... and I am now the manager of the French subsidiary of a German company and also am its sales manager in France...

 

Des raisons purement "alimentaires" me font arrêter la musique et la faculté de droit afin de trouver un "petit" boulot qui puisse subvenir à mes besoins minimum et là l'engrenage : l'argent, la hiérarchie... je suis maintenant Dirigeant de la filiale France d'un groupe allemand et son Directeur Commercial France...
Mais la musique ne m'a pas vraiment quitté, elle est revenu vingt-cinq ans plus tard, me taraudant l'âme, si bien que je lui ai cédé comme à une jeune femme, un amour de jeunesse qui revenait sans cesse me "tourmenter". Alors, l'âme des faibles ne résistent pas à l'appel de l'amour, surtout lorsque c'est celui de la musique, non ? Je suis maintenant père de 3 garçons, musiciens eux-mêmes et je suis fier de leur avoir inculqué cet amour-là ! Voilà, très résumé, un parcours atypique !
Yet I never really forgot music, I came back to it twenty-five years later, as it was harassing my soulso that I gave in as you would in front a young lady, a youth love which had been turmoiling me all the way. So, the meek's spirit don't resist love's call for a long time, especially when it is music's, true ? I am now the father of three sons, also musiciens and am proud to have inculcate them that love ! That was - in short - what my unusaul carreer was like !

 

ChristianC : Quelles sont vos sources d'inspiration et comment travaillez-vous ?
What inspires you and how do you work ?

 

Eternam : J'ai composé mes 40 premiers albums comme un psy dirigerait une psychanalyse. Chaque album est le reflet d'une étape vers mon retour aux sources. Le moment présent déclenche des émotions que je peux un temps contenir et lorsque ces émotions ne peuvent plus être contenues, je les exprime en musique. Voilà pourquoi mes albums sont un cheminement vers l'eternam...ité. Ma façon d'expurger ces sentiments est le piano; sur lui je défoule des torrents de sensations, d'émotions assez diffuses et incertaines. Puis ces émotions sont canalisées par le temps (3 à 15 jours) et ordonnent une suite harmonique, contrepoint qui en fait ma musique. C'est simple mais difficile à exprimer !
I composed my first forty albums as a psychiatrist would lead a therapy. Each album represents a step on the way to the origins. The present moment triggers off emotions that I can hold back for some time, but when I can't hold them back anylonger, I express them with music. That is why my albums are a process to eternam..ity. The way I personally let these emotions out is through the piano. I pour torrential feelings, vague and uncertain emotions onto it.

 

Je puis aussi sur "commande" me mettre en condition afin de rendre un sentiment, une sensation longue ou fugace afin d'illustrer un film, des paroles, mais là le bas blesse, car mes sentiments sont si forts qu'ils ne me laissent pas "coller" à la chanson et je m'évade malgré moi ...
Then these emotions are channeled with time (from 3 to 15 days) and unfold into a harmonic suite and counterpoint that constitutes my music. It is quite simple yet difficult to talk about ! I can also put myself in condition for experiencing a feeling "on demand", a long or transient sensation so as to illustrate a film, words from a song, but that's where the problem lies, because my feelings are so overwhelming that I just can't stick to the song and my mind slips away in spite of myself...

 

ChristianC : Y a-t-il des projets en vu ou déjà en cours d'élaboration ?
Are there any projects in view ?

 

Eternam : Oui, des comédies musicales. C'est "l'après auto-psychothérapie", le pas suivant : exprimer par ma musique mais AUSSI par des paroles et une mise en scène mes phantasmes enfouis ... Quatre projets sont en cours : "l'Ave Maria-Laura", "Ethnies", puis "Phoenix" et enfin le "Boléro Impérial". Actuellement c'est "Ethnies" qui me donne le plus de fil à retordre : il me faut trouver 6 orchestres "Ethniques" et un symphonique... oui, c'est tout ! Je suis aidé par quelques amis musiciens (que l'on peut retrouver sur ETERNAM, rubrique "nos amis musiciens") mais cela ne remplacera pas le symphonique de Londres, mais enfin ... QUELLE AVENTURE ! ! !
Yes, musicals. That's the post-"self-therapy", the next step : expressing my deeply burrowed fantasies through music but ALSO through words and productions... I am working on four projects at the moment: "Ave Maria-Laura ", "Ethnies", hten "Phoenix" and finally "Boléro Impérial". At the moment, "Ethnies" is the one that causes me trouble most : I need to find 6 "Ethnic" orchestras and a symphonic one... yes, that's all ! Some musician friends of mine are helping me (you can find more about them on my website, our musician friends" section) but it will not replace the London Symphonic Orchestra, well... never mind... that's still some adventure !!

 

translated by Christian Casimir
(note du Ouèbmastère : merci M'sieur
pour cette superbe interview et la "translation"
non moins superbe ... je pense ...)

 

 

 

 

home
musique de fond
"Benji" © ETERNAM
Mesurez votre audience